Qui dites-vous que je suis ?

Qui sommes-nous ?

Dessin noir sur blanc d'une croix huguenote
Croix huguenote

Nous voici autour de la fête de la Réformation (théoriquement le 31 octobre, ou le dernier dimanche du mois d’octobre ce qui revient au même cette année!).

C’est une fête conçue pour fêter dignement cette merveilleuse invention qu’est le protestantisme, en mémoire du jour où Martin Luther apposa ses fameuses 95 thèses sur la porte de l’église de Wittenberg.

Mais qui donc est protestant ? Quand on signale que telle ou telle personne publique est protestante (il en fut ainsi pour Michel Rocard par exemple, mais bien d’autres aussi), que dit-on exactement ? Bien difficile de fournir une réponse convaincante à cette question et c’est tant mieux !

Bible d'Olivétan en français, Edition1535
@Musée protestant (Fonds Société Biblique / Marc Gantier)

À chacun d’oser dire « je suis protestant » et d’expliquer ce qu’il entend par là. Ne laissons personne nous enfermer dans des identités supposées (et peut-être étriquées), et affirmons plutôt notre appartenance. Quand d’autres tentent de nous définir, le malentendu n’est pas loin ainsi que le suggère le célèbre « Qui dites-vous que je suis ? » (Matthieu 16:15).

Fêtons !

Partager