Le temps de l’Avent

Une couronne d'avent avec 4 bougies rouges dont une seule est allumée pour fêter le premier dimanche de l'Avent
Couronne de l’Avent

Nous y sommes ! Le temps de l’Avent ! Un chemin de quatre dimanches qui nous sépare de Noël et qui marque le commencement d’une nouvelle année liturgique ! L’avent est le temps de l’attente qui nous prépare à l’avènement, c’est-à-dire ce qui doit venir, de Jésus Christ. Un avènement qui se conjugue non pas dans le passé mais bien pour l’avenir, et pas seulement pour dans 4 semaines, mais pour l’éternité.

Il est le temps de l’espérance, de l’attente de Jésus. Une attente bien particulière ! Comment comprendre en effet sans une foi intense que celui que nous attendons est déjà venu, qu’il est avec nous aujourd’hui pour toujours et que, en même temps, nous l’espérons encore pour l’avènement de son royaume.

Ce temps de l’Avent dans lequel nous entrons, par l’attente qu’il nous impose, nous apprend simplement à nous rendre attentif aux « signes » de la présence de Jésus dans nos vies. Il nous invite à la vigilance, à la veille.

Veiller pour rester en alerte, capter ce qui se passe, anticiper le face à face.  Veiller pour être attentif à la présence de Jésus, derrière chaque rencontre, chaque événement. Se mettre simplement en capacité d’accueillir l’inattendu.

L’avent par le temps qu’il nous offre nous invite à ouvrir les yeux sur le monde, notre entourage, notre environnement, notre planète et ceux qui y habitent.

La période de l’avent est le temps de la protestation, avec les croyants de toutes les confessions, pour que cesse les persécutions sur ceux qui, sur tous les continents, sont empêchés de vivre pleinement leur foi.

Oui, chez nous, à Bordeaux, ce premier dimanche de l’Avent est un privilège, une chance qui nous est donnée d’oublier notre quotidien par la joie de l’espérance de Noël, et il est une responsabilité, celle d’être en communion avec ceux qui ne connaissent pas la liberté de la vivre.

Partager